Ta seule source française sur la belle et talentueuse actrice espagnole Andrea Duro !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Interview d'Andrea pour Diez Minutos « Je ne serais pas ici si ce n’était pas pour mon personnage dans Physique ou Chimie. » | Entrevista de Andrea para Diez Minutos « No estaría aquí si no fuera por mi personaje en 'Física o Química. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Johanna Lilo
Fondatrice et administratrice du fan club
avatar

Messages : 3071
Date d'inscription : 30/10/2010
Age : 26
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: Interview d'Andrea pour Diez Minutos « Je ne serais pas ici si ce n’était pas pour mon personnage dans Physique ou Chimie. » | Entrevista de Andrea para Diez Minutos « No estaría aquí si no fuera por mi personaje en 'Física o Química. »    Ven 16 Mai - 10:19

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’actrice madrilène qui sort maintenant plusieurs films et a en suspens une mini-série, partage travail et amour avec son fiancé, l’acteur Joel Bosqued.

Andrea Duro, une fille avec son propre style

Andrea Duro appartient à cette nouvelle génération d’acteurs qui n’y va pas par quatre chemins. A quinze ans, elle a commencé sa carrière à la télévision et à peine un an après elle était déjà populaire en tant que ‘La Yoli’ de Physique ou Chimie’. L’actrice madrilène s’est endurcie depuis dans des séries comme ‘El Secreto de Puente Viejo’, ‘Gran Hotel’ et au cinéma, où ces jours-ci sont à l’affiche plusieurs de ses projets, comme ‘En Apatia. Secuelas del odio’ et ‘Por un puñado de besos'.

Elle adore interpréter et, précisément, dans ce monde elle a rencontré son fiancé, l’acteur Joel Bosqued – le méchant Sebastian de ‘Tierra de Lobos’-.

Tu as seulement 22 ans et tu as déjà un parcours important. Tes rêves sont en train de se réaliser ?
J’en ai encore beaucoup à accomplir. Mais pour le moment, ils se réalisent, petit à petit, mais ils le font.

Ta mère est actrice de théâtre. C’est elle qui t’as encouragé ? Elle t’as donné des conseils ?
Je suppose que d’elle est née ma vocation. J’ai passé des années sans manquer une seule de ses représentations, et en première file, pour ne pas laisser passer un seul détail. Ma mère et mon père ont été un pillier important pour moi et ils m’ont soutenus dans chaque décision que j’ai prise. Ma mère n’a pas l’habitude de me donner beaucoup de conseils sur le thème de l’interprétation, pour elle je suis toujours bien… C’est une merveille !

Tu es devenue très populaire avec la série ‘Physique ou Chimie’ et le film ‘Trois mètres au dessus du ciel’, comment vis-tu cette reconnaissance ?
Pour moi il est assez clair que je ne serais pas où je suis si ce n’était pas pour mon personnage dans ‘Physique ou Chimie’ et rien ne peut me faire sentir plus fière. ‘Trois mètres au dessus du ciel’ a été mon premier film et je ne peux pas être plus reconnaissante envers Fernando Gonzalez Molina pour m’avoir donner cette opportunité.

Tu formes partie de la nouvelle génération de nos actrices les plus prometteuses. Comment tu te sens ?
Je crois que cette profession est assez difficile. Une étiquette comme ça me réjouit, mais me fait aussi peur, que je ne reste pas au milieu du chemin.

Tu as fait quelques publicités. Ce monde ou celui de la mode t’attire t-il ?
La publicité est toujours amusante, mais elle ne m’attire pas en excès. La mode ne me plait pas beaucoup, je ne suis pas de créateurs et à peine je connais les marques. Je suis un désastre.

Maintenant, tu accumules les premières. Tu as en suspens ‘Victor Ros’, arrivent à l’affiche ‘En Apatia. Secuelas del odio’ et ‘Por un puñado de besos’ et en juin nous verrons dans les cinés ‘Perdona si te llamo amor’.
Dans ‘Victor Ros’ je fais une participation. Dans le film ‘En Apatia. Secuelas del odio’ aussi un cameo. Dans ‘Por un puñado de besos’ j’interprète Marta, la collègue de travail de Martin Rivas, qui est le protagoniste du film, et dans Perdona si te llamo amor’ je me mets dans la peau d’Oli, une des amies de la protagoniste, une adolescente guerrerilla.

Tu travailles dedans avec Lucia Ramos, Marina Salas, Ana de Armas, Megan Montaner… Il y a une compétition entre vous ?
Non. Il peut y avoir plus ou moins de ‘feeling’, mais je ne crois pas en la compétition, ni en la rivalité. J’ai beaucoup de très bonnes amies dans cette profession.

Dans ces films et dans la série ‘Victor Ros’ tu partages le casting avec Joel Bosqued, ton fiancé. C’est difficile de séparer amour et travail ?
Pas de tout. Nous avons tous les deux très clair ce que sont les deux choses. Nous le passons très bien ensemble. Et en tournage, je te raconte pas.

Sur ton twitter tu parles beaucoup de Joel Bosqued. Vous vous donnez des conseils ? Vous vous aidez à l’heure de préparer les rôles ?
Nous nous donnons toujours des conseils et nous tentons de nous aider l’un et l’autre. Nous étudions ensemble.

Tu fais des éloges de ses paellas. C’est un bon cuisinier ? A toi la cuisine te réussit ?
Joel fait des paellas de la mort, les meilleures que j’ai jamais mangé, et que ma mère et ma grand-mère me pardonnent. Il cuisine assez mieux que moi. J’aime la cuisine, mais je ne suis pas douée.

Je crois que tu es très traditionnel et que tu aimerais te marier et avoir des enfants. Tu t’imagines ce jour comme prochain ou non ?
J’adorerais me marier et avoir des enfants. Le fait de me marier avant ou après ne m’importerait pas, mais les enfants devront attendre encore quelques années.

Quels sont tes goûts ?
Quand je ne travaille pas j’aime me reposer, dormir beaucoup, me promener, profiter de ma famille et de mes amis, faire des traitements de beauté…

Tu es fan de football et culé. Qui est ton jour favori ?
Oui oui ! Je suis très culé. Je n’ai pas beaucoup suivi la liga, mais je ne rate pas les matchs importants. Et mon joueur favori est, sans aucun doute, Leo Messi.

Tu as vécu un mois et demi à La Havane pour tourner ‘Juan de los Muertos’ –Goya du meilleur film étranger de langue non anglaise en 2013-. Tu envisages faire le saut en dehors de l’Espagne ? Comment maitrises tu l’anglais ?
Au début, non. Je n'aimerais pas partir d'Espagne. Avec l'anglais, je suis en train d'apprendre parce que c'est fondamental et pas seulement pour le travail.

Quels sont tes buts ? Avec qui aimerais tu travailler ?
Mon rêve professionnel est faire tout le ciné que je peux. J’adorerais travailler avec Daniel Sanchez Arevalo, un grand réalisateur.

La beauté au découvert d’Andrea Duro
Avant d’aller au lit… la dernière chose que je fais est de mettre le réveil.
Mon parfum favori… Le parfum corporel de Karité de The Body Shop.
Mon produit de beauté idéal… une bonne crème hydratante pour le visage.
Je ne sors pas dans la rue sans… un élastique pour les cheveux.
Dans mon bain il ne manque pas… un masque d’huile d’olive pour les cheveux de Kiehl’s.
Chirurgie esthétique, oui ou non ?... oui, sans excès.
Coquette ?... Beaucoup
Régime ?... Non

Andrea se définit comme ‘une femme très passionnelle’. Elle s’implique vraiment dans son travail, son couple, sa famille et d’autres choses qu’elle aime, comme les animaux : ‘J’ai des chiens et des chevaux’ et j’adore les animaux. Pendant la production pour Diez Minutes l’actrice s’est montrée des plus spontanées.

______________________________

La actriz madrileña, que estrena ahora varias películas y tiene pendiente una miniserie, comparte trabajo y amor con su novio, el actor Joel Bosqued.

Andrea Duro, una chica con estilo propio

Andrea Duro pertenece a esa nueva generación de actores que está pisando fuerte. Con quince años, comenzó su carrera televisiva y apenas un año después ya era muy popular como 'La Yoli' de 'Física o Química'. La actriz madrileña se ha curtido después en series como 'El secreto de Puente Viejo' y 'Gran Hotel' y en el cine, donde estos días llegan a la cartelera varios de sus trabajos, como 'En Apatía. Secuelas del odio' y 'Por un puñado de besos'.

Adora interpretar y, precisamente, en este mundo ha encontrado a su pareja, el actor Joel Bosqued –el malvado Sebastián de 'Tierra de lobos'–.

Tienes sólo 22 años y cuentas ya con una importante trayectoria. ¿Se están cumpliendo tus sueños?
Aún tengo muchísimos por cumplir. Pero, por el momento, se van cumpliendo, poquito a poco, pero lo hacen.

Tu madre es actriz de teatro. ¿Te animó ella? ¿Te ha dado consejos?
Supongo que de ella nace mi vocación. Pasé años sin perderme ni una de sus funciones, y en primera fila, para no dejar pasar ni un solo detalle. Mi madre y mi padre han sido un pilar importante para mí y han apoyado cada decisión que he tomado. Mi madre no suele darme muchos consejos en el tema de la interpretación, para ella siempre estoy bien... ¡Es una maravilla!

Te hiciste muy popular con la serie 'Física o Química' y la película 'A tres metros sobre el cielo', ¿cómo vives ese reconocimiento?
Tengo bastante claro que no estaría donde estoy si no hubiera sido por mi personaje en “Física o Química” y nada puede hacerme sentir más orgullosa. “A tres metros sobre el cielo” fue mi primera película y no puedo estar más agradecida a Fernando González Molina por haberme dado la oportunidad.

Formas parte de la nueva generación de nuestras actrices más prometedoras. ¿Cómo te sientes?
Creo que esta profesión es bastante dura. Me halaga una etiqueta así, pero también me da miedo, no vaya a ser que me quede en el camino.

Has hecho alguna incursión publicitaria, ¿te atrae ese mundo o el de la moda?
La publicidad siempre es divertida, pero no me atrae en exceso. La moda no me gusta mucho, no sigo a diseñadores y apenas conozco marcas. Soy un desastre.

Ahora, se te acumulan los estrenos. Tienes pendiente 'Víctor Ros'; llegan a la cartelera 'En Apatía. Secuelas del odio' y 'Por un puñado de besos' y en junio veremos en los cines 'Perdona si te llamo amor'.
En 'Víctor Ros' hago una participación. En la película 'En Apatía...' también un 'cameo'. En 'Por un puñado de besos' interpreto a Marta, la compañera de trabajo de Martín Rivas, que es el protagonista de la película, y en 'Perdona si te llamo amor' me meto en el papel de Oli, una de las amigas de la protagonista, una adolescente guerrerilla.

Trabajas en ellas con Lucía Ramos, Marina Salas, Ana de Armas, Megan Montaner... ¿hay competencia entre vosotras?
No. Puedes tener más o menos 'feeling', pero no creo en la competencia ni en la rivalidad. Tengo muy buenas amigas dentro de esta profesión.

En estas películas y en la serie 'Víctor Ros' compartes reparto con Joel Bosqued, tu novio, ¿es difícil separar amor y trabajo?
Para nada. Los dos tenemos muy claro qué son las dos cosas. Lo pasamos muy bien juntos. Y rodando, ni te cuento.

En tu Twitter hablas mucho de Joel Bosqued. ¿Os dais consejos? ¿Os ayudáis a la hora de preparar los papeles?
Siempre nos damos consejos e intentamos ayudarnos el uno al otro. Estudiamos juntos.

Elogias sus paellas. ¿Es buen cocinero? ¿A ti se te da bien la cocina?
Joel hace unas paellas de muerte, las mejores que he probado nunca, y que me perdonen mi madre y mi abuela. Cocina bastante mejor que yo. A mí me encanta la cocina, pero no tengo maña.

Creo que eres muy tradicional y que te gustaría casarte y tener hijos. ¿Te imaginas ese día como cercano o no?
Me encantaría casarme y tener hijos. Lo de casarme no me importaría si es antes o después, pero los niños tendrán que esperar unos añitos.

¿Cuáles son tus aficiones?
Cuando no trabajo me gusta descansar, dormir mucho, dar paseos, disfrutar de mi familia y amigos, hacer tratamientos de belleza...

Eres futbolera y culé. ¿Cuál es tu jugador favorito?
¡Sí sí! Soy muy culé. No he seguido mucho la liga, pero no me pierdo los partidos importantes. Y mi jugador favorito es, sin duda, Leo Messi.

Estuviste un mes y medio viviendo en La Habana para rodar 'Juan de los Muertos'–Goya a la Mejor Película Extranjera de habla no inglesa en 2013–. ¿Te planteas dar el salto fuera de España? ¿Cómo llevas el inglés?
En principio, no. No me gustaría salir de España. Con el inglés, estoy en ello porque es fundamental hablarlo y no sólo por trabajo.

¿Cuáles son tus metas? ¿Con quién te gustaría trabajar?
Mi sueño profesional es hacer todo el cine que pueda. Me encantaría trabajar con Daniel Sánchez Arévalo, un gran director.

La belleza al descubierto de Andrea Duro
Antes de irme a la cama... lo último que hago es poner el despertador.
Mi perfume favorito... la fragancia corporal de Karité de The Body Shop.
Mi producto de belleza ideal... una buena crema facial hidratante.
No salgo a la calle sin... una goma para el pelo.
En mi baño no falta... mascarilla de aceite de oliva para el pelo de Kiehl´s.
Cirugía estética, ¿sí o no?... sí, sin exceso.
¿Coqueta?... mucho.
¿Dieta?... no.

Andrea se define como "una mujer muy pasional". Se vuelca en su trabajo, su pareja, su familia y otras cosas que le gustan, como sus animales: "Tengo perros y caballos y me encantan los animales". Durante la producción para Diez Minutos la joven actriz se muestró de lo más espontánea.

_________________
"When I see your face there's not a thing that I would change cause you're amazing. Just the way you are. And when you smile the whole world stops and stares for a while cause girl you're amazing. Just the way you are."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.andreaduro.org
 
Interview d'Andrea pour Diez Minutos « Je ne serais pas ici si ce n’était pas pour mon personnage dans Physique ou Chimie. » | Entrevista de Andrea para Diez Minutos « No estaría aquí si no fuera por mi personaje en 'Física o Química. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» IL ÉTAIT FAIT POUR MOI de Rebecca Serle
» RACHEL MORGAN (Tome 1) SORCIERE POUR L'ECHAFAUD de Kim Harrison
» [RECHERCHE]SUPPORT POUR HTC HD POUR VOITURE UTILISATION MULTIMEDIA
» AcaciaKustomBody ma peinture pour vos carros ;)
» [Jacq, Christian] Pour l'amour de Philae

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Andrea Duro :: Actualités | Actualidad :: Vidéos et interviews | Videos y entrevistas-
Sauter vers: