Ta seule source française sur la belle et talentueuse actrice espagnole Andrea Duro !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'esprit du projet | El espíritu del proyecto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Johanna Lilo
Fondatrice et administratrice du fan club
avatar

Messages : 3071
Date d'inscription : 30/10/2010
Age : 27
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: L'esprit du projet | El espíritu del proyecto   Ven 29 Mar - 3:10

1- En chiffres
España en serie : 3 mots et 13 lettres pour 4 épisodes de 50 minutes qui parcourreront 40 ans de fiction. Pour commencer, tu dois te mettre à voir. Environ 500 épisodes de 60 séries. Tu décides par survie : tu ne peux pas voir les 1716 épisodes de Amar en tiempos revueltos mais oui les 10 de Fortunada y Jacinta. Tu les transcris, en selectionnant les personnages, les thèmes et les phrases, en environ 400 feuilles. Dans ce processus, il y a eu 6 jours, et mes compagnons de table sont témoins, dans le fait que je n’ai pas arrêté de chanter la musique de Curro Jiménez et que j’ai voulu me laisser des pattes de 5 centimètres, oubliant que je ne suis pas un brigand, ni même un homme. Pour cela, j’ai accroché 2 posters de Miguel Ángel Silvestre sur le mur de la rédaction qui ont eu une moyenne INCALCULABLE de visites. Peu à peu elles surgissaient, les 4 histoires que nous allions raconter et les personnes que nous devrions interviewer. Ici entre en jeu 1 réalisateur Gonzalo Cabrera et 1 réalisatrice Isabel Guerrero (cette équipe a un noyau ferme, même très ferme, de 3 personnes) qui préparent le lieu de tournage avec les départements de graphisme et de scénographie. Isabel se met à appeler comme 1 folle les agents, représentants, productions…

Cela fait 1 an que nous avons commencer à travailler sur España en Serie. La terre a parcouru 900 millions de kilomètres autour du soleil et nous avons fait 90 interviews transcrites sur 900 feuilles. Il ne reste qu’à faire des recherches dans les archives et les bibliothèques et écrire les scénarios et Gonzalo passera environ 900 heures à faire le montage en salle d’AVID et post-production… mais nous savons déjà que dans 9 mois elle sera diffusée. Tout colle.

2- En séries
La série la plus ancienne des années 50 qui apparaissent dans España en serie est Crónicas de un pueblo. Elle a été diffusée en noir et blanc sur TVE, la seule télé, entre 1971 et 1974. Franco, qui est mort en 1975, la regardait. Oui, il la regardait, parce qu’entre les principes de la série, il y avait celui d’inculquer les Principes du Mouvement National. Le mouvement a cessé de bouher mais la magie d’Antonio Mercero et cette musique plus que contagieuse ont perdurés.

Deux des dernières séries, chronologiquement, de España en serie, sont joués par des femmes blondes. Dans Isabel et dans Luna, el misterio de Calenda, les cheveux de Michelle Jenner, Lucía Guerrero y Belén Rueda brillent en HD et se diffuse sur la TNT et le net. Michelle rêve d’une série qui les réunit toutes, blondes et brunes, par les siècles des siècles.

3- De merveilleuses personnes interviewés
Pour faire 90 interviews il faut s’organiser. Depuis octobre, nous avons dédié une semaine par mois à les faire, dans une moyenne de 3 par jour. Nous commençons le lundi 22 octobre. Dans la matinée est venu Fátima Baeza, qui se concacre au théâtre après des années dans Hospital Central. Dans l’après-midi, le deuxième interviewé, bande numéro 2, a été José Sancho. Très mince et avec un chapeau. La voix belle et forte de toujours, d’un homme qui a travaillé et vécu.

Acteurs, scénaristes, réalisateurs, producteurs exécutifs, créateurs. Il n’y a pas tous ceux qu’ils le sont mais tous ceux qui sont là le sont : professionnels avec métier et avec talent. Et des célébrités. Célébrités avec des milliers et des milliers de followers sur twitter comme l’actrice Blanca Suárez et célébrités éduqués et sans compte twitter comme le scénariste Eduardo Ladrón de Guevara.

La dernière semaine de tournage, Albert Espinosa, Pau Freixas et Álex Monner, les acteurs de Pulseras Rojas, sont venus en TGV de Barcelone, seulement pour nous. Álex, qui vient de fêter ses 18 ans, m’a confirmé ce que j’avais déjà vu : que les gens qui on fait, font et vont faire des séries dans ce pays sont intelligents, généreux et passionnés.

4- Les raisons
España en serie se fait parce qu’il y a des raisons. L’une d’elle l’explique très bien Daniel Écija, créateur, producteur et réalisateur de séries depuis maintenant 20 ans.

L’autre motif est qu’on aime parler des séries. Mais le plus important est que nous portons nos séries dans l’ADN émotionnel. Leurs familles, leurs amours, leur jambon de Bayonne, leurs plaisanteries et leurs drames sont les nôtres. Leurs personnages racontent notre histoire.

5- En secrets
Ils nous manquent 3 interviews TRES IMPORTANTES à faire. L’une d’elles nous la feront à Barcelone, parce qu’IL tourne là-bas. Les deux autres seront où et quand ELLES voudront.

Et pour terminer. Ici nous sommes tombés amoureux de 90 personnes. Pour le moment platoniquement. Notre série documentaire va raconter en 4 épisodes comment nous avons été à travers les séries que nous avons vu. Mais qui est-ce qui a échangé le téléphone avec qui, cela est une information classée.

Marijo Larrañaga. Scénariste

______________________________

1- En números
España en serie: 3 palabras y 13 letras para 4 episodios de 50 minutos que recorrerán 40 años de ficción. Para empezar, tienes que ponerte a ver. Unos 500 episodios de 60 series.  Decides por supervivencia: no puedes ver los 1716 episodios de Amar en tiempos revueltos pero sí los [b]10[/b] de Fortunata y Jacinta.  Los vas transcribiendo, entresacando personajes, temas y frases,  en unos 400 folios. En este proceso hubo 6 días, y mis compañeros de mesa son testigos, en los que no paré de cantar la sintonía de Curro Jiménez y quise dejarme patillas de 5 centímetros, olvidando que no soy bandolero, ni siquiera hombre. Por entonces, colgué [b]2[/b] pósters de Miguel Ángel Silvestre en la pared de la redacción, que tuvieron una media INCALCULABLE de visitas. Poco a poco iban surgiendo  las 4 historias que íbamos a contar y las personas a las que tendríamos que entrevistar.  Ahí entran en juego 1 realizador, Gonzalo Cabrera y 1 productora, Isabel Guerrero (este equipo tiene un núcleo duro, incluso durísimo, de 3 personas) que preparan el set con los departamentos de grafismo y escenografía. Isabel se pone a llamar como 1 loca a agentes, representantes, productoras…

Hace 1 año que empezamos a trabajar en España en Serie.  La tierra ha recorrido 900 millones de kilómetros alrededor del sol y hemos hecho 90 entrevistas transcritas en 900 folios. Falta rebuscar en archivos y hemerotecas y escribir los guiones y Gonzalo pasará unas 900 horas montando en salas de AVID y postproducción…pero ya sabemos que en 9 meses se emitirá.  Todo encaja.

2- En series
La serie más antigua de las 50 que aparecen en España en serie es Crónicas de un pueblo.  Se emitió en blanco y negro en TVE, la única tele, entre 1971 y 1974. Franco, que murió en 1975, la veía.  Sí, la veía, porque entre los encargos de la serie estaba  inculcar los Principios del Movimiento Nacional.  El movimiento dejó de moverse pero perduran la magia de Antonio Mercero y aquella sintonía más que pegadiza.

Dos de las últimas series, cronológicamente, de España en serie, las protagonizan mujeres rubias. En Isabel y en Luna, el misterio de Calenda, el pelo de Michelle Jenner, Lucía Guerrero y Belén Rueda brilla en HD  y se difunde por la TDT y por la red.  Michelle sueña con una serie que las una a todas, rubias y morenas, por los siglos de los siglos.

3- En maravillosas personas entrevistadas
Para hacer 90 entrevistas hay que organizarse. Desde Octubre hemos dedicado una semana al mes a hacerlas, a una media de 3 al día. Empezamos el Lunes 22 de Octubre. Por la mañana vino Fátima Baeza, dedicada al teatro después de años en Hospital Central. Por la tarde, el segundo entrevistado, cinta número 2, fue José Sancho. Muy delgado y con sombrero. La voz hermosa y fuerte de siempre, de hombre que trabajó y vivió.

Actores, guionistas, directores, productores ejecutivos, creadores. No están todos los que son pero todos los que están lo son: profesionales con oficio y con talento. Y famosos. Famosos con miles y miles de seguidores en twitter como la actriz Blanca Suárez y famosos de culto y sin cuenta en twitter como el guionista Eduardo Ladrón de Guevara.

La última semana de grabaciones, Albert Espinosa, Pau Freixas y Álex Monner, los cracks de Pulseras Rojas, vinieron en AVE desde Barcelona, solo para nosotros. Álex, que acaba de cumplir 18 años, me confirmó lo que ya había visto: que la gente que ha hecho, hace y va a hacer series en este país es inteligente, generosa y entregada.

4- En motivos
España en serie se hace porque hay motivos.  Uno de ellos lo explica muy bien Daniel Écija, creador, productor y director de series desde hace 20 años.

Otro motivo es que nos gusta hablar de series. Pero el más importante es que llevamos nuestras series en el ADN emocional. Sus familias, sus amores, su jamón serrano, sus chistes y sus dramas son los nuestros.  Sus personajes cuentan nuestra historia.

5- En secretos
Faltan 3 entrevistas MUY IMPORTANTES por hacer. Una de ellas la haremos en Barcelona, porque ÉL está rodando allá. Las otras dos serán donde y cuando ELLAS quieran.

Y por último. Aquí nos hemos enamorado de 90 personas. De momento platónicamente. Nuestra serie documental va a contar en 4 episodios cómo hemos sido a través de las series que hemos visto. Pero quién se ha intercambiado el teléfono con quién, eso  es información clasificada.

Marijo Larrañaga. Guionista

_________________
"When I see your face there's not a thing that I would change cause you're amazing. Just the way you are. And when you smile the whole world stops and stares for a while cause girl you're amazing. Just the way you are."


Dernière édition par Johanna Lilo le Lun 31 Mar - 7:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.andreaduro.org
Tatiana
Attention, je suis un Incontournable fan d'Andrea !
avatar

Messages : 929
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 29
Localisation : Région Parisienne (78)

MessageSujet: Re: L'esprit du projet | El espíritu del proyecto   Lun 31 Mar - 1:32

Je trouve que c'est vraiment un beau projet <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adrianrodriguez.superforum.fr/
 
L'esprit du projet | El espíritu del proyecto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dossier : Vekoma WDI Projet n°389 Steel Looper Custom MK-1200 (SMM2)
» croquis projet BD
» [Débat] Esprit Walt Disney vs Esprit Pixar ?
» Projet UNIQUE !
» Du projet utopique "Nildanirmë"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Andrea Duro :: Actualités | Actualidad :: Télé | Televisión :: España en serie-
Sauter vers: